… aussi connue sous les noms suivants: boxfish, sea wasp, fire medusa, marine stinger ou simplement stinger.


La box jellyfish australienne (Chironex fleckeri) est réputée pour être une des créatures les plus venimeuses au monde. Cette méduse particulièrement dangereuse fréquente les plages du nord de l’Australie (dans le Northern Territory – Darwin – et le Queensland) principalement durant la saison humide, de novembre à avril, même si des cas de brûlures sont reportés chaque mois de l’année. Mais attention, on peut trouver d’autres espèces de box jellyfish dans quasiment tous les océans tropicaux et sub-tropicaux (et même en mer Méditerannée!).

L’ombrelle de la box jellyfish est carrée, d’où son nom : ‘méduse boîte’. Une box jellyfish australienne adulte peut atteindre 30cm de diamètre et ses tentacules peuvent grandir jusqu’à 3m de long. Elle peut peser jusqu’à 2kg. Elle a 15 tentacules à chaque coin qui possèdent chacun 500 000 cellules venimeuses. La box jellyfish est transparente et de couleur bleu pâle, ce qui la rend plutôt invisible dans l’eau. Tellement invisible que pendant longtemps, on a ignoré la cause des brûlures typiques d’une rencontre avec ces créatures. Autre particularité de cette sympathique créature : elle voit (elle possède 4 types d’yeux, dont un type qui ressemble pas mal aux nôtres) et elle se déplace relativement rapidement, ce qui fait d’elle un chasseur redoutable.

Une fois activées par contact avec un poisson ou un crustacée (ou un humain), chaque cellule venimeuse utilise un système de harpon pour injecter son venin. La piqûre d’une box jellyfish présente plusieurs conséquences majeures en raison de ses effets cardiotoxiques (sur le cœur), neurotoxiques (sur les nerfs) et nécrotiques (sur la peau). Cela signifie qu’il n’est pas rare que la victime ayant eu un contact prolongé avec la méduse subisse un arrêt cardiaque en quelques minutes (surtout si la poitrine est touchée). Même si cela n’est pas le cas, la douleur engendrée par la piqûre est tellement atroce et insupportable que la victime peut devenir inconsciente et se noyer avant de revenir à la plage. Dans le meilleur des cas, les piqûres causent une nécrose de la peau d’où des cicatrices franchement horribles.

Les tentacules collés sur la peau continuent à relâcher du venin s’ils ne sont pas traités correctement, ce qui peut évidemment empirer les choses. Les premiers soins consistent donc à inactiver les cellules restantes à l’aide de vinaigre, puis à retirer les tentacules (avec des gants ou une serviette bien sûr). Beaucoup de plages populaires d’Australie ont des bouteilles de vinaigre accrochées aux panneaux de mise en garde. Une banale application de vinaigre a déjà sauvé des douzaines de vies et il n’existe pas de meilleur remède! Ensuite vous pouvez effectuer un massage cardiaque si la victime est en arrêt cardiaque et l’amener le plus rapidement possible à l’hôpital. Heureusement, il existe un anti-venin efficace…

Pour plus d’information (en anglais), vous pouvez vous aventurer sur la page Wikipedia consacrée aux box jellyfish. Cette page est principalement mise à jour par la spécialiste mondiale de ce type de méduse mortelle que Bastien a rencontré l’année dernière au muséum de Launceston en Tasmanie. Tout un personnage…

Pour les cinéphiles, le personnage incarné par Will Smith a une box jellyfish comme animal de compagnie dans le film 7 pounds (Sept vies).

Un panneau d’information avec sa bouteille de vinaigre, et un filet anti-méduses sur une plage de Townsville.
Publicités